Quelles sont les aides pour isoler son logement ?

Qu’il s’agisse de rénovation ou de construction, l’isolation de sa maison, de son logement et de ses locaux professionnels est essentielle. En effet, la réglementation rappelle qu’elle est la première clé pour réaliser des économies d’énergie. Elle permet d’éviter la précarité énergétique, de préserver l’environnement, d’augmenter le confort et de réduire les dépenses énergétiques. Que vous soyez locataire ou propriétaire, il existe des aides financières pour réussir l’isolation de votre logement et réduire le coût des travaux.

Les origines des aides à l’isolation !

Les aides à l’isolation thermique ont trouvé leurs origines dans le contenu des certificats d’économie d’énergie. La loi Pope a encouragé les fournisseurs d’énergie à établir des économies d’énergie. Cette loi oblige ces derniers à financer les travaux de rénovation énergétique réalisés par les particuliers, en contrepartie d’un Certificat d’économie d’énergie. Tous les 3 ans, le fournisseur doit équilibrer le volume de ses ventes et le volume des économies d’énergie réalisées.

Les aides à l’isolation phonique !

L’isolation phonique concerne particulièrement les logements qui se situent à proximité d’un aéroport touché par un PGS ou un plan de gêne sonore. A ce titre, en plus des opérations et études préalables aux travaux d’isolation, l’étude acoustique préalable est également prise en charge. En plus de l’aide PGS, les travaux liés à l’isolation phonique peuvent également être subventionnés par l’ANAH ou Agence Nationale de l’Habitat.

Les aides à l’isolation thermique !

Liées à la transition énergétique, les aides à l’isolation thermique sont les plus importantes. En effet, pour réaliser des travaux innovants liés à l’isolation thermique, il existe des  » prêts économies d’énergie  » comme l’éco-PTZ et des prêts bancaires à prix réduits. De plus, l’ANAH verse une prime forfaitaire lors de la réalisation des travaux. Par ailleurs, Action Logement propose également des aides aux propriétaires logeant un salarié du secteur privé, aux propriétaires occupants de leur résidence principale, ou encore aux salariés qui interviennent sur les équipements d’eau chaude ou sur le système de chauffage, ou qui réalisent des travaux d’isolation des combles et des murs. D’autre part, il y a aussi l’aide des certificats d’économie d’énergie fournis par les distributeurs et fournisseurs d’énergie. Par ailleurs, il est également possible de bénéficier d’une prime appelée « Coup de pouce isolation » pour l’isolation des planchers bas, des combles et des toitures ou « Coup de pouce Rénovation performante d’une maison individuelle » si les travaux réalisés ont permis un gain énergétique d’au moins 55% par rapport à la consommation avant l’innovation.

Quel est le meilleur moment pour changer de fournisseur d’énergie ?
Economie d’énergie : pourquoi faut-il entretenir régulièrement sa chaudière ?