Combustion par le bois : comment réduire l’émission de particules fines ?

Le mode de chauffage par combustion du bois est une source d’émission de particules fines. Pourtant, ces polluants provoquent des effets nocifs sur la santé ainsi que sur l’environnement. Pour un environnement plus sain et une bonne santé, des stratégies sont à appliquer afin de diminuer la production de particules fines d’un chauffage au bois.

La rénovation de l’appareil

Pour diminuer les effets de l’émission de ces particules fines, il est primordial de renouveler les appareils usés. Il est recommandé d’opter pour des appareils plus performants et économiques pour assurer une bonne protection de l’air. Choisir un appareil récent à foyer fermé comme la poêle à bois vous permet de mieux protéger la planète. En effet, il réduit l’émission de ces particules fines dans l’air. Et grâce à son autonomie, sa performance, sa modernité, cet appareil vous assure un environnement sain.

L’utilisation de bois très secs et propres

Utiliser des bois qui possèdent un faible taux d’humidité ou même entièrement sec permet de réduire de manière importante l’émission de particules fines lors de leur combustion. En effet, quand le bois est sec, il brûle mieux. Ce qui permet de diminuer la production des particules nocives et leur émission dans l’air. Les bois secs et propres sont ainsi très recommandés pour une combustion de qualité. Ils polluent moins et produisent peu de cendres. Actuellement, il existe différentes sortes de techniques pour connaître les bûches les plus sèches. La plus facile est de les toucher. Elles sont légères, mais dures. Puis, elles peuvent jaunir, mais ne présentent aucun champignon ni moisissure.

Effectuer un bon entretien sur l’appareil et son conduit de fumée

Pour diminuer  l’émission des polluants par votre appareil de chauffage au bois, il faut bien respecter ses consignes d’utilisation et d’entretien. Pour limiter le nettoyage de la cheminée, il faut allumer le feu par le haut, cela permet d’avoir moins de cendres. Ce qui permet de rendre l’appareil de chauffage plus performant et ainsi de réduire l’émission de particules fines. Veillez également à pratiquer quotidiennement un nettoyage de l’appareil. Puis, sachez qu’un ramonage de l’installation est obligatoire au moins une fois par an. Et cette tâche doit être réalisée par un professionnel certifié. Un appareil bien entretenu vous permet d’avoir une fumée plus claire, c’est-à-dire une fumée moins polluante qui est moins dangereuse.

En appliquant ces petites astuces, vous agissez non seulement pour votre bien, mais aussi pour celui de la planète.

Energie éolienne : quel bilan ?
Panneaux solaires : quel impact sur l’environnement ?